glossaire

Glossaire / Vocabulaire 

 

Stences

tiretlong

Processus de valorisation sociale, symbolique et technique visant à dresser, ériger, valoriser, faire croître et élever des individus humains ou techniques.

Le mot vient du suffixe -stance/-stence présent dans les mots subsistance, existence, consistance et qui signifie dresser, s’élever, ériger ou croître. 

Consistance, consister
tiretlong

Se dit d’un individu technique ou social, d’un groupe ou d’une valeur qui fait s’élever dans des stences les différentes activités humaines. L'élévation s'effectue sur les activités liées entre elles, mais donne à chacune des activités une importance ou une valeur qui les hiérarchisent.

Une chose consistante est donc reconnue comme emblématique ou comme importante dans le système qu’elle valorise et qui la valorise. Une valeur, un individu ou un groupe qui consiste (le verbe cette fois) font deux choses en même temps. Ils valorisent et se valorisent. Ils dressent, érigent, font croître ou élèvent des activités, des individus ou des techniques. Par ce geste de valorisation (stence) l'individu ou le groupe se fait connaître comme valorisateur. Il produit des échanges de capital symbolique en capturant des valeurs existantes à son profit.

Concept de plan de consistance emprunté à Gilles Deleuze par Bernard Stiegler. Gilles Deleuze oubliera ce concept au profit du plan d’immanence. Bernard Stiegler explique avec le plan de consistance comment la Technique peut-être pensé comme un véhicule de valeur et comme un milieu qui lie les individus humains.

Existences
tiretlong

Désigne les objets et les productions humaines qui laissent des traces dans des phénomènes physiques. Il s’agit donc de tous les objets techniques mais également les phénomènes de la physique en eux-mêmes.

 Il se compose de Exi- et de -stences, veut dire se dresser en dehors. Dans le sens d’une chose qui est extérieure à son processus générateur ou extérieur au disposition de sa création.

Ritualisations
tiretlong

Blocages de la trans-individuation psychique et collective dans des usages de confrontation entre communautés. Les échanges et les confrontations de pratiques entre individus sont bloqués. Toutes les nouvelles pratiques sont considérées comme étant une tentative de coup venant d’un groupe opposé. 

Elles prennent la forme de débat autour du sens des mots ou de la nécessité de tel ou tel action. Elles sont en fait reliées à des prises de positions qui se sont sclérosées au cours du temps et reflètent l’état des rapports de domination dans le groupe.

Externalité positive
tiretlong

En économie une externalité négative est une sorte de dommage collatéral produit par une transaction. Les sub-primes en sont le meilleur exemple récent, mais ont peut aussi citer la pollution, externalité négative de la production de richesses industrielles. Une externalité négative dans le domaine de l'art et de la culture peut se définir par la perte de participation provoquée par une système culturel et scolaire hiérarchisé. Pour refuser l'élitisme et la perte de sentiment d'exister, les évènements culturels doivent pouvoir ouvrir leurs portes à la participation, mais ils doivent aussi se construire en chassant l'image de l'individu de référence dont le statut d'artiste les portent au-delà de toute critique et de tout débat populaire.

 Sens pratique

tiretlong

Bourdieu le définit en ces termes dans son livre Le sens pratique :  «Les conditions associées à une classe particulière de conditions d’existence produisent des habitus, systèmes de dispositions durables et transposables, structures structurées prédisposées à fonctionner comme structures structurantes, c’est-à-dire en tant que principes générateurs et organisateurs de pratiques et de représentations qui peuvent être objectivement adaptées à leur but sans supposer la visée consciente de fins et la maîtrise expresse des opérations nécessaires pour les atteindre, objectivement «réglées» et «régulières» sans être en rien le produit de l’obéissance à des règles, et, étant tout cela, collectivement orchestrées sans être le produit de l’action organisatrice d’un chef d’orchestre.»

Le sens pratique peut être comparé à l'hexis (manière d'être). On peut le définir comme un ensemble de dispositions politiques incorporées, devenues manières de parler, d'agir, et de penser

 

Signal  
tiretlong

Ce dit d’une œuvre ou d’une technique qui dans son usage provoque un effet de captation de l’attention. L'effet de signal est caractéristique des œuvres à spectacle. Par exemple, un feu d'artifice, est surtout perçu comme la mise en œuvre de moyen captant l'attention et n'ayant que très rarement un sens. Il véhicule donc très peu de significations. Un feu d'artifice occupe l'attention par des effets. Il sert également à marquer une date particulière du calendrier comme un moment collectif important : il symbolise.

Oeuvre ou technique qui provoque un effet de sidération, il concoure fortement à l’époché.

 

Symboliser
tiretlong

Formé sur Sum- et -Bolon, littéralement «mettre ensemble». Bernard Stiegler l’utilise dans le sens ou le symbole est ce qui permet de trouver des liens communs dans un groupe et ainsi oppose le symbolique au diabolique. Le diabolique étant ce qui sépare les individus. Ce dit d’une technique ou d’une œuvre qui consiste. 

 

Signifier
tiretlong

Capacité d’innovation basée sur l’agencement d’éléments existants dans un champ ou sur un territoire. Pour produire un milieu dans lequel les êtres humains s’individuent. En individuant les êtres humains individuent aussi des "êtres techniques". L’expression des signes est une répétition. Répétition de signes existants (lettres, phonèmes, formes, couleurs,…), mais aussi une répétition de ces agencements de signes qui permettent la reconnaissance d’une identité ou d'un style.

Caractéristiques des techniques qui sont ouvertes. Gilbert Simondon distingue deux types d'êtres techniques : les êtres fermés et les êtres ouverts. Les techniques ouvertes sont plus proches de la matière d'ouvrage et nécessite une grande compétence technique. En contre partie elles permettent une plus grande souplesse. Ainsi un moteur rudimentaire n'est pas facile à manipuler (il faut le lancer avec une manivelle, le réparer souvent, etc.), mais il est possible de le monter sur des appareils très différents en conservant son efficacité (bateau, machine outil, voiture). Une technique fermée est plus autonome, mais plus fragile et parfois irréparable. Les techniques fermées fascinent car elles acquièrent aux yeux des néophytes un fonctionnement magique. Elles cachent leur mode de fonctionnement, elles sont dites cryptotechnique. Alors que les techniques ouvertes laissent leurs fonctionnement techniques apparent, elles sont phanérotechniques.

Les signes peuvent être dé-fonctionnalisés pour être re-fonctionnalisés dans un autre milieu. Par exemple l'écriture phénicienne est basée de l'écriture grecque. Mais les grecques ont modifié la fonction des signes pour qu'ils s'adaptent à leur langue (en créant les voyelles notamment). Le signe prend sens dans un système, il en va de même d’une technique dont la fonction et  la symbolique sont dépendants du milieu dans lequel elle s’inscrit.

 

 

 

Subsistance

tiretlong

De subsister, ou être à la limite (sub- en desous) de l’existence et du suffixe -ance ou stance. Nous pouvons l’utiliser comme faisant partie des stences. Dans le sens ou il est assez proche du mot substance dans sa construction il peut faire l’objet d’une réinterprétation philosophique, son sens serait alors : effort d’élévation de son être à l’existence, effort de survie.

État psychologique dans lequel le milieu environnant n’est pas consistant. Il est hostile, extérieur au valeur du groupe de référence, et sans enjeux clairs.

 

État poïétique
tiretlong

État psychologique marqué par une époché. Il se produit lorsque l’on fabrique un objet ou que l’on échafaude une stratégie. Il est marqué par une incapacité à s’abstraire de la puissance de sidération d’une technique. La technique est satisfaisante dans tous les cas même si la chose produite est insignifiante.

Poïétique vient de la discipline fondée par Paul Valéry qui consiste à analyser les œuvres d’art d’après leur processus de fabrication.

État d’euphorie créative qui fait miroiter des possibles avec une technique et qui provoque des frustrations lors de la réalisation des projets en prototypes ou en maquette. La réaction habituelle est une incapacité à partager une évaluation raisonnée des phénomènes perçus. Les phénomènes sont soit satisfaisant par Nature soit imparfait lorsqu’il sont comparés aux espoirs suscités par les techniques.  

 

Époché
tiretlong

Suspension de jugement, de critique ou d’incrédulité. 

Ce dit d’un état psychologique ou psycho-sociologique dans lequel tout est valable ou tout est consistant. Également utilisé pour désigner un moment de la perception esthétique dans lequel le spectateur oubli la mise en scène ou la dimension artéfactuelle du dispositif artistique. Le tableau est le paysage, la scène de théâtre est le fait historique, ou encore l’écran de cinéma disparaît et nous donne l’impression d’être dans l’histoire. 

Usage
tiretlong

Se dit de pratiques normées qui sont figées dans des protocoles mais aussi dans des habitus et des hexis. 

L’usage est assimilable à un mode d’emploi.

Pratique
tiretlong

Manière de faire avec les techniques qui permet à un individu d’expérimenter des fonctions et des symboliques nouvelles. À travers la pratique l’individu extériorise son être psychologique et propose en même temps de nouveaux objets ou de nouvelles manières de faire. Le collectif associent des valeurs à ces techniques et ces pratiques, qui viennent renforcer le vivre ensemble ou le remettre en question.  

 

Jeux parallèles croisées ; Décisions moirage
tiretlong

Les jeux parallèles croisés sont des télescopages de différents enjeux personnels et collectifs. Ils interfèrent sur la finalité du projet collectif. En particulier les enjeux personnels multiples: représentations d’un groupe extérieur (le membre du groupe parle pour une communauté et se désolidarise), intérêts de subsistance (pas de rémunération par exemple), intérêts d’existence (recherche d'outils et de moyens), tous rendent les enjeux d’un travail collectif complexe et imprévisible.

 

 

navcomme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *